De l'atelier à l'exposition.

Publié le par Didier Ponge

Petit focus aujourd'hui sur mon atelier, que j'ai installé à la cave (près de la chaudière et pas loin de la cave à vin !). Le sujet avait été abordé il y a plusieurs mois sur le forum d'Espacetrain, mais je n'avais pas à ce moment d'éléments à donner. Aujourd'hui je suis donc en mesure de vous montrer mon petit coin à moi, que j'occupe en attendant de disposer d'un réseau personnel (je vous parlerai du projet dans quelques temps) pour "jouer au train" encore plus qu'actuellement. Je vous présente donc deux photos : une de mon espace de travail et une de mon "atelier mobile". C'est une petite valise dans laquelle je mets tout mon petit outillage rangé dans des boites ou des tubes, quelques pièces détachées (attelages divers, visserie, tampons de rechange, bandages d'adhérence), de la colle, des pinces de serrage, des morceau de plasticarte, etc., dont tout modéliste peut avoir besoin pour de menues réparations en exposition.

 

Et pour aller en expo justement, voici comment je range et je transporte mon matériel roulant.

 

Les machines restent dans leur boite d'origine (pour les plus récentes) ou sont dotées d'une boite faite sur mesure pour les plus anciennes. Je les transporte alors dans une valise en alu, type valise de technicien.

Pour les voitures et wagons, j'ai opté pour la boite à chaussures! Avant cela j'utilisai des boites de clavier informatique, mais elles sont généralement trop courtes dans leur largeur pour les voitures "modernes longues", et même dans leur longueur pour en mettre deux bout à bout. J'étais obligé de placer les véhicules en biais, perdant ainsi beaucoup de place. La boite à chaussures à cet avantage d'être disponible en tailles variées (comme les pieds quoi!). De plus, en les choisissant bien, elles peuvent contenir de 8 à 10 voitures en deux étages séparés par une feuille de carton rigide, ce qui permet d'y ranger une belle rame complète. Il est possible alors de varier les compositions de rame sur place puisque nous faisons généralement circuler des convois de 7 à 8 éléments plus la motrice. Les voitures sont enveloppées dans une feuille de papier de soie pour éviter les frottement des caisses l'une contre l'autre ou par des bandes de feuille de polystyrène pour isolation des murs. Le tout est bloqué par des morceaux de mousse ou du plastique à bulles pour embalage. Bien callées comme cela, elles ne craignent rien! Pour les wagons de marchandise, je range ainsi 16 éléments à essieux, là aussi une belle composition. Avec deux boites, j'ai toute latitude de varier mes présentations. 

 

 

Les boites à chaussures sont transportées par quatre ou cinq dans des caisses plastiques pliantes qui servent aussi de stockage lorsque le matériel dort à la maison.

Publié dans techniques et astuces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article